Chants du culte marial en Méditerranée

nous

 

Lila Hajosi : Mezzo-Soprano, Direction, Arrangements.
Marie Pons : Mezzo-Contralto
Julie Azoulay : Alto

Voyageant entre Moyen-Age occidental, héritage byzantin et tradition chrétienne orientale, l’Ensemble vocal Irini met en lumière les différentes figures de la Vierge et de son culte, qui trouve en Méditerranée une résonance particulière.
De la célébration presque érotique de Jeune Fille en fleurs rappelant les rites païens antiques, à la lamentation de la Mère, de la femme terrestre confrontée à la mort de son unique enfant, à la louange de la Reine des cieux, de la Mère universelle intercédant pour l’humanité, c’est une image, à la fois une et multiple de la femme, que l’on voit se dessiner à travers les épiclèses de Marie.
Le programme présente des chants orthodoxes grecs, libanais, syriaques, chypriotes, des extraits du Livre Vermeil de Montserrat (XIVe.siècle, Espagne), et des Laudes italiennes du XIIIe. siècle.
D’une rive et d’un son à l’autre de la “Mare Nostrum”, l’Ensemble Irini (dont le nom signifie “la paix” en grec), invite à la découverte de la diversité et de la richesse musicale du culte marial en Méditerranée.

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas rendu publique.