L’Ensemble Irini

L’Ensemble Irini fondé en 2015 par Lila Hajosi est un ensemble vocal polymorphe privilégiant le travail a capella, attaché à créer des « liens qui libèrent » entre temps et aires musicales, allant du Moyen-Âge européen à la musique byzantine, à la création contemporaine, et des rives du Croissant Fertile à la cour de Bavière en passant par Constantinople.

Lauréat de la Cité de la Voix de Vézelay, l’ensemble est invité dans des festivals prestigieux tels le Festival de Radiofrance Montpellier, Arts Sacrés de Perpignan et Evron, Voix et Routes Romanes, Sinfonia en Périgord, ou encore ceux de l’Abbaye de Sylvanès ou du Mont St Michel. Son premier programme en trio féminin « Maria Nostra » donne naissance en 2018 à un premier disque éponyme enregistré à la Cité de la Voix pour l’empreinte digitale qui sera récompensé d’un « Choc » du magazine Classica. En 2018 le compositeur Zad Moultaka crée Quel mystère que tu aies un corps pour Irini (commande du festival de Chaillol) et Casus Ade en 2022.


Engagé dans la promotion de la musique ancienne et de répertoires peu représentés, c’est vers la Mystique chrétienne que se tourne l’ensemble Irini pour son second opus à paraître le 15 Octobre 2021 chez Paraty, distribué par Pias Harmonia Mundi, en coproduction avec l’Abbaye de Noirlac, l’ADAMI, la Région Sud, la DRAC PACA, Arsud et la Commune des Baux de Provence (relations presse : Florence Petros).. « O Sidera » explore les figures des Sibylles, des Chérubins, du Mystère de l’Incarnation, autour du « Grand Inconnaissable » divin, où la raison se perd et où esprit et musique prennent les sentiers du rêve. Ce programme en quintet mixte met en perspective les Prophéties des Sibylles de Roland de Lassus avec des extraits du répertoire byzantin.

En 2021-22 l’Ensemble Irini se produira notamment au festival de Chaillol, à la Philharmonie de Paris, au Festival des Arts Sacrés d’Evron, à l’Abbaye de Noirlac, entre autres.

Le 3e programme de l’Ensemble Irini est en création pour 2022 et s’intitule “Printemps Sacré – Vivre, Mourir, (Re)naître” et portera plus loin l’élan artistique et créateur de la formation de la jeune cheffe Lila Hajosi vers un effectif en octuor mixte a cappella. Ce programme cathartique, écho des grands troubles de ces dernières années, mettra en relation certaines des plus belles oeuvres à 4 et 6 voix d’Heinrich Isaac, compositeur attitré de Laurent-le-Magnifique puis de l’Empereur Maximilien, avec des extraits de la liturgie orthodoxe géorgienne au son et à l’écriture si particuliers. “Printemps Sacré” se tourne ainsi, avec l’espoir d’y trouver un reflet de notre époque, vers le crépuscule du XVe siècle, berceau d’effondrements terribles et pourtant, prélude à ce que le Monde nommera quelques siècles plus tard la “Renaissance”.

close

Ne perdez aucune info !

Suivez-nos aventures en avant-première et accédez à des contenus exclusifs !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

close

Ne perdez aucune info !

Suivez-nos aventures en avant-première et accédez à des contenus exclusifs !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.